La pivoine

4 juin 2011
Par sélection et hybridation, les pivoines peuvent transformer leurs étamines en pétales.

La pivoine est une fleur qui peut se prévaloir d’une longue histoire.

Elle est présente à l’état sauvage dans tout l’hémisphère Nord d’ Amérique, d’Europe et d’Asie.

Les Grecs la qualifiaient de « Reine des fleurs » et l’avaient dédiée au dieu Péon, d’où le nom latin de Paeonia.

Dans l’Iliade, Homère raconte que Péon aurait guéri les souffrances d’Hadès et Arès, dieux des enfers et de la guerre,  avec un baume calmant à base de pivoine.

Au Moyen Age, la pivoine était censée combattre de nombreux maux : troubles intestinaux et hépatiques, épilepsie, cauchemars et  même maladies mentales. De nos jours, ses qualités thérapeutiques ne s’étant pas vérifiées, la pivoine n’est plus considérée comme un médicament.

Elle est néanmoins très appréciée pour ses qualités décoratives et nombres de  futures mariées rêvent de les utiliser pour leurs bouquets du  » plus beau jour de leur vie ».

La pivoine est appréciée dans tous les types de compositions florales : classiques ou modernes. La beauté de sa floraison est inégalée.

La seule ombre au tableau : la brièveté de son apparition au jardin. On aimerait profiter encore plus longtemps de ses fleurs magnifiques.

Vous aimerez aussi :

Pas de commentaire

Laissez un commentaire