Tulipomania

26 février 2018
Branches et bouquet de tulipes bicolores expriment le printemps.

Originaire de la Perse, la tulipe est importée pour la première fois à Vienne vers 1554 par l’ambassadeur d’Autriche à Istambul.

En peu de temps, elle est diffusée avec une remarquable réussite dans l’Europe entière, surtout en Hollande.

Le succès de cette fleur est tel que que l’on institue à Amsterdam une véritable bourse spécialisée, où il est possible de parier sur les couleurs des nouveaux bulbes , gagnant ou perdant des sommes considérables. L’engouement pour la tulipe finit par devenir une manie , au point que lorsque les prix s’effondrent en 1637, l’intervention des autorités ne suffit pas à assainir la situation. De nombreuses natures mortes avec tulipes , très fréquentes dans la peinture flamande du 17 ème siècle , sont manifestement liées à cette vogue et sa débâcle économique.

En conséquence, c’est non seulement en temps que fleur mais probablement à cause de cette beauté précieuse que la tulipe figure dans les nombreuses natures mortes qui illustrent l’idée de fragilité et de la caducité des biens terrestres devant la mort : les célèbres vanités. C’est ainsi que la science pré-encyclopédique chargeait la nature de significations symboliques. Ces symboles ne sont plus compris ni même perçus par l’homme d’aujourd’hui, il sont toutefois indispensables pour  » comprendre » vraiment les oeuvres présentées dans les musées.

De nos jours, en horticulture, la tulipe est l’une des premières cultures mondiales , tant pour le commerce de la fleur coupée que pour les bulbes. Ses couleurs variées se prêtent à toutes sortes de décorations florales.

Vous aimerez aussi :

Pas de commentaire

Laissez un commentaire