Une plante venue d’Amérique

7 octobre 2010

L’année 2010 est l’année de la biodiversité et le haricot en est un excellent ambassadeur.

Le Potager du Roy à Versailles présentait du 10 septembre au 10 octobre 2010 l’exposition « Du fayot au mangetout ».  Inspirée du livre « L’histoire du haricot sans en perdre le fil » (Ed du Rouergue 2010) l’exposition montrait comment une plante se diversifie au fil du temps et des cultures.

Originaire des régions tempérées chaudes à tropicales des Amériques, le genre Phaseolus revêt une grande importance en tant qu’aliment de base. Apparu il y a environ 500 00 ans en Equateur, sa domestication se situe vers 6000 avant JC. A l’état sauvage, il pousse jusqu’à 3000 m d’altitude,  en formant des lianes grimpant jusqu’à 15 m de haut.

Le haricot est arrivé en France au XVI ème siècle. Le nom latin Phaseolus a donné Fayol en Provence et Fayot dans la marine .

Le haricot vert est le premier légume vert consommé en France : 4 kg par personne et par an surtout en conserve et surgelé. La France est devenue le premier exportateur mondial de haricots en conserve, le 3ème en surgelé.

Mais d’où lui vient donc son nom de haricot ?

Ce nom de haricot est une innovation française. Son origine reste controversée. Le nom proviendrait du plat « haricot de mouton » connu dès le Moyen-Age et préparé avec des navets. Le verbe haligoter ou harigoter voulant dire couper en morceaux. L’une des premières mentions du mot haricot date de 1627.

C’est ainsi que, vert ou en grains de toutes les couleurs, le haricot est devenu incontournable dans l’hexagone : lingots du nord, flageolets d’ Etampes, variétes de Soisson, cocos de Paimpol, mogettes de Vendée sans oublier l’incontournable haricot tarbais du cassoulet…

Sans aucun doute, la diversité des espèces, c’est bon pour la terre et pour la gastronomie !

Vous aimerez aussi :

Pas de commentaire

Laissez un commentaire