La voix des fleurs

17 mai 2010

La mairie  du 4ème arrondissement de Paris, Place Baudoyer a accueilli du 16 au 18 avril 2010 l’exposition de l’association « La voix des fleurs » école d’ Ikebana Sogetsu.

Intitulée   » Entre Tradition et Création « , l’exposition regroupait des compositions d’Ikebana traditionnel et des créations très contemporaines.

Les prêtres bouddhistes furent les premiers à pratiquer l’art des fleurs en Asie selon le principe éthique que l’homme est intégré à la nature et la nature à Dieu.

Cette maxime fut reçue et profondément ressentie par les japonais. En effet, le shintoïsme, l’antique foi nationale, identifiait les dieux à la nature et plaçait l’essence divine même, dans une belle pierre, dans une branche contournée ou dans un pétale velouté. L’art de la composition florale, chargé de profonds concepts philosophico-religieux était appelé Kado ou « la voie des fleurs ».

Cette voie des fleurs indiquait le chemin que les sages devaient parcourir pour conquérir le calme de l’esprit, la paix et la sérénité. Les adeptes devaient disposer les fleurs, dans une grande humilité, selon des anciens schémas établis par des grands maîtres. Répétés  à l’infini, les créations sont devenues, par sélection, fixes et absolues.

Quelques schémas très anciens, demeurent et sont régulièrement suivis et enseignés par les écoles d’Ikebana.

Comme toutes les manifestations artistiques, l’Ikebana a subi au cours des siècles une lente évolution.

Eliane BOULONGNE, grande Dame de l’Ikebana, décédée en 2005, avait crée l’ association  « La voix des fleurs « . Son amie, Marie-Claude Durrmeyer et les artistes de l’école poursuivent avec talent le travail  » d’expression par les fleurs  » proposé par leur Maître.

Cette exposition en est la preuve !

Vous aimerez aussi :

Pas de commentaire

Laissez un commentaire