Violet et art floral

28 novembre 2009

Les couleurs sont des signes d’une portée universelle. Toutefois, leur valeur symbolique ne peut être comprise que dans une culture déterminée. Le blanc, qui est la couleur de la joie dans notre culture occidentale, est la couleur du deuil au Japon et le noir qui évoque la tristesse en Europe,  est la couleur privilégiée en Afrique.

Alors que les rites orientaux n’attachent généralement pas d’importance à la couleur des vêtements liturgiques, le rite romain distingue cinq couleurs : blanc, rouge, vert, violet et noir.

Dans l’Ancien Testament, le violet est cité comme couleur des vêtements sacerdotaux du Grand Prêtre. Pour la religion catholique, le violet évoque la couleur de la cendre, signe de pénitence et de deuil. C’est la couleur liturgique de l’avent : les quatre semaines qui précèdent Noël. Le violet est donc la couleur à la base du travail des  compositions d’église pour cette période.

Le violet s’obtient en mélangeant du bleu et du rouge. Dans les édifices religieux et dans les lieux où l’éclairage est  faible et les bleus perdent une partie de leur impact. La composition devra être équilibrée en conséquence.

La couleur violette en physique est l’extrémité du spectre visible de la lumière blanche, opposé au rouge.

A l’adjectif qualificatif violet, les dictionnaires de la langue française renvoient à de nombreux autres mots : lilas, mauve, parme. Pour un rouge tirant sur le violet d’autres horizons sont ouverts : pourpre, violine, et pour le violet foncé : aubergine, lie-de-vin, prune.

Le mot violet  fait donc couler beaucoup d’encre… violette bien sûr !

Vous aimerez aussi :

2 Commentaires

  • Reply Anne Roberte 6 mars 2010 at 16 h 08 min

    C’est sympathique de retrouver les compositions grâce aux archives du blog et de pouvoir les travailler de façon renouvelée.
    Très joli niveau de l’ensemble, texte et photo Amitiés. Anne-Roberte

    • Reply Isabelle 8 mars 2010 at 14 h 44 min

      Les bouquets sont éphémères et les années passent…Les photos restent et nous permettent de reprendre un thème et de tenter de l’exprimer de façon plus pertinente.
      Je n’oublie pas que c’est grâce à tes couleurs préférées que nous avons développé notre travail et nos recherches sur le violet. Merci Anne de ta fidélité. Isabelle

    Laissez un commentaire