Les ballerines de l’été

4 juillet 2009
Fuchsia Theroigne de Mericourt , les variétés ont parfois des noms très inattendus.

Pendant tout l’été, à l’arboretum de Chèvreloup les fuchsias seront en représentation et agiteront leurs clochettes au gré du vent. Les fleurs gracieuses et élégantes des fuchsias aiment à s’épanouir plutôt à l’ombre et dans la discrétion. Leurs variétés de couleurs, de formes et de port méritent que la lumière soit faite sur l’histoire du genre.

La plupart des fuchsias sont originaires d’Amérique du sud. C’est Charles PLUMIER (1646-1704) botaniste du roi louis XIV qui ramena en France les premiers sujets. Charles Plumier est l’un des plus grands naturalistes explorateurs de son temps. Linné s’appuiera sur le travail de Plumier pour systématiser la classification des végétaux.  Plumier est aussi le premier à rendre hommage aux savants qu’il admire. C’est ainsi qu’en 1703, il nomme le fuchsia en l’honneur de Léonard FUCHS (1501-1566), l’un des pères allemands de la botanique.

Du 6 juin au 15 octobre 2009, pendant l’exposition Fuchsias  » Des Andes à Chèvreloup », un jardinet éphémère de fuchsias met les plantes en valeur sous la collection d’arbres de l’arboretum. Cette exposition est réalisée en synergie avec la section fuchsias de la SNHF.  Dans les serres de Chèvreloup on peut voir toute l’année, sur rendez-vous, la plus belle collection de fuchsias botaniques en Europe avec plus de 60 espèces et une représentation de 300 cultivars.

Loin des plages bondées et écrasées de soleil, au nord du domaine de Versailles grouillant de touristes cosmopolites, Chèvreloup sera cet été un havre de fraîcheur et de tranquillité. Les piques-niques et les vélos sont les bienvenus.

Vous aimerez aussi :

Pas de commentaire

Laissez un commentaire